L'enfant difficile  
   

Vient de naître un enfant
qui me paraît en dehors du temps
car jamais il ne me sourit
et pleure trop souvent la nuit.
       
Vient de naître un enfant
qui fuit la chaleur de mes bras
et se croit déjà bien grand
voulant s'éloigner à chaque pas.
              
Vient de naître un enfant
qui fuit toujours mon regard
et ne me donne aucun égard
même devant mille présents.
                       
Moi, je ne comprends rien
à toute cette mauvaise humeur

qui l'aime avec tant de ferveur
mais ne ressent que du chagrin.

Y a-t-il au loin une lumière
qui m'indique un peu le chemin
et ouvre les portes du destin
et améliore un peu notre univers.

Qu'il reconnaisse enfin ma voix
et me dise aussi son désarroi
et sache la senteur de chaque fleur
et du monde le nombre de splendeurs.

Vient de naître un enfant
qui me paraît en dehors du temps
car jamais il ne me sourit
et pleure trop souvent la nuit.

   
                     Claude Jolicoeur, m,d.
                                   Montréal, avril 96, ®